Lac de Saint Cassien

Un décret en date du 29 septembre 1964 déclare d’utilité publique l’aménagement et l’exploitation par voie de concession des chutes de Saint- Cassien et de Tanneron-le-Tignet.
Electricité De France, Service national, devient concessionnaire exploitant du barrage.


Le barrage EDF

Le barrage a été édifié en 1966 sur le Biançon, affluent de la Siagne, à la limite des départements du Var et des Alpes Maritimes.
Pour l’exploitation hydroélectrique, la côte minimale est fixée à 138,50 NGF et la côte maximale à 147,35 NGF, soit une hauteur d’eau utile de 8,50 m.
EDF est propriétaire des berges jusqu’à la côte 152.
La hauteur du barrage est de 66 m
La vocation de ce barrage est double : essentiellement la production d’énergie électrique, mais aussi, en application d’une convention du 3 mai 1963 entre Electricité De France et le Ministère de l’Agriculture, l’alimentation en eau des populations du Var et de l’ouest des Alpes Maritimes.

barragecosntruction vueaeriennelac


Le plan d’eau

lactableLe lac ainsi créé représente une surface de 420 hectares pour un volume maximum de 62 millions de mètres cubes à la côte 147,35 NGF.
Il s’étire en longueur, du sud au nord sur environ 6,5 kilomètres et d’est en ouest sur
3,5 kilomètres.
Il reçoit au sud les eaux des ruisseaux de Maraval et de Fontesante, à l’est du Riou Fer, à l’ouest de l’Ermite, de la Camiole et du Biançon, et au nord de la Siagne par un canal de dérivation.
Un arrêté préfectoral du 7 septembre 1972 définit des périmètres de protection des eaux autour du lac :

- une zone de protection immédiate
- une zone de protection rapprochée, elle-même composée de plusieurs sous zones.
Cet arrêté préfectoral a été modifié par un autre arrêté en date du 30 mai 1980 qui a rendu possible l’octroi de six concessions de plages.

 


La faune et la flore

lacrocherLa végétation des abords du lac de Saint-Cassien a souffert des incendies dramatiques de l’été 1990. Tout le versant sud-ouest du lac a été détruit sur la commune de Montauroux, ainsi que les boisements au sud et à l’est du lac sur les communes des Adrets de l’Estérel et de Tanneron.
La totalité des terrains incendiés représente une superficie de 715 hectares.
Le paysage naturel est principalement constitué de conifères, de feuillus et de maquis.
On peut noter deux zones à tendances différentes :

- au sud, chêne liège et pin maritime
- au nord, chêne liège et chêne blanc.
 
La végétation est relativement uniforme, à l’exception des charmes et des chênes cerris le long du GR.49 ainsi que sur la route de Tanneron de quelques hectares de Châtaigniers.
 
La Réserve Biologique de Fondurane permet de découvrir parmi une infinité d’espèces végétales rares des végétaux spécifiques au milieu humide tels que les grands saules, les scirpaies lacustres, les typhaies, les peuplements de cannes de Provence etc.
L’intérêt faunistique réside dans la présence de plusieurs espèces de mammifères (chauves- souris, renard...), 185 espèces d’oiseaux, 6 espèces de reptiles, 5 espèces de batraciens,
13 espèces de poissons et un nombre inconnu d’espèces d’insectes.


Découverte

lacrandoLes amateurs de promenades et de randonnées peuvent approcher le lac de Saint-Cassien de plusieurs manières ; le Topo-Guide “ Saint-Raphaël et le Pays de Fayence ...à pied “ (édité par la Fédération Française de Randonnée et disponible dans les offices de tourisme) décrit plusieurs circuits passionnants.


Activités Nautiques

Un arrêté préfectoral du 16 juin 1977 règlemente l’utilisation du plan d’eau.
Trois zones sont interdites à toute activité :
  • en amont, à 300 m du barrage
  • le vallon de Beluny (à 300 m de la queue de la retenue mesuré à la côte 147,35 )
  • en queue de retenue (à 150 m de la prise subaquatique du Canal de Provence qui alimente Fréjus et Saint-Raphaël ).
Cet arrêté interdit également l’utilisation des engins à moteur (sauf électrique).
 

Une nouvelle zone règlementée a été créée par arrêté préfectoral en date du 19 septembre 1988 dont l’objet est de protéger le biotope très riche de Fondurane.

 
Pour le reste, en dehors des zones interdites, les activités se sont implantées d’une manière spontanée : la baignade est pratiquée sous la responsabilité de chacun, comme le canotage, le pédalo ou encore la planche à voile.
 

La seule activité nautique autorisée et organisée est la base d’aviron située sur la commune de Montauroux, dans la branche ouest du lac.

 

aviron0 lacequitation pdalos


Aménagements touristiques

lacrestauLes seuls aménagements touristiques sont constitués par les établissements de plage, concessionnaires de la Communauté de Communes du Pays de Fayence, dont l’activité, fondée sur l’accueil touristique, comporte également une mission de service public en matière de sécurité de la baignade.
 
La Communauté de Communes offre un certain nombre de services au public : tout au long de l’année, une équipe assure le nettoyage et le débroussaillement des rives et, lorsque la saison estivale s’annonce, sont respectivement mis en place un poste de secours, un point d’accueil et d’information touristique et une patrouille équestre de surveillance des biens et des personnes en relation directe avec les services d’incendie et de secours et les services forestiers de l’Etat.


La Pêche

pecheurLa Fédération du Var pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique indique que le lac de Saint-Cassien est classé en deuxième catégorie; au moment de sa mise en eau, la Siagne et le Biançon ont amené une population de brochets, tanches, truites, barbeaux, goujons, varons, chevaines etc. mais le plan d’eau est particulièrement apprécié aujourd’hui pour la pêche aux gros poissons, notamment la carpe et le silure.
Trois réserves piscicoles sont en place sur le lac de Saint-Cassien :

- une réserve permanente à l’embouchure de la Siagne, 300 m en aval de la retenue,
- deux réserves temporaires fermées du premier janvier au trente juin, à Fondurane et au Vallon Charretier.
 
L’arrêté préfectoral du 27 mars 2013 fixe les règles particulières de l'exercice de la pêche à la carpe sur le lac de Saint Cassien. Article 1 : la pêche de la carpe ne peut s'exercer plus d'une demi heure avant le lever du soleil, ni plus d'une demi heure après son coucher. Article 2 : la pêche de la carpe est interdite entre le  1er janvier au 30 juin dans le bras Ouest du lac, sur  zone de conservation du Biotope - lieu dit de Fondurane- ainsi que dans la partie du lac délimitée en amont par “le Rocher de l’Américain” et en aval par la base nautique.
 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies pour des données statistiques.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez leur usage. En savoir plus

J'ai compris

 

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous offrir le meilleur service, afin d'analyser la navigation sur notre site Internet. En continuant, vous acceptez leur usage. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant 

1/ si vous utilisez le navigateur Internet Explorer de Microsoft

http://support.microsoft.com/kb/196955/fr

2/ si vous utilisez le navigateur Firefox de Mozilla

https://support.mozilla.org/fr/kb/cookies-informations-sites-enregistrent?redirectlocale=en-US&redirectslug=Cookies

3/ si vous utilisez le navigateur Safari d'Apple

http://support.apple.com/kb/HT1677?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR

4/ si vous utilisez le navigateur Google Chrome de Google

https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr

Retrouvez plus d'informations sur l'utilisation des cookies sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/